Neoprog.eu
Menu

Live Au Presbytère
Grandjacques - Live Au Presbytère
Titre : Live Au Presbytère
Groupe : Grandjacques
Sortie : 2016
Label : Musea records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Comme Une Rumeur... - live
  • Du Pain, Des Jeux - live
  • Manipulés - live
  • Mutique (II. Part Two) - live
  • Telle Qu'Elle - live
  • Narcisse - live
  • Le Banc Des Laissés-Pour-Compte - live
  • La Morale - live
  • On En Est Là - live
  • Conséquences - live

Formation en 2009

Jacques Adranyi [], Pierre-Luc Fauny [batteur], René Godart [violoncelle], Thierry Mesquita []

C’est en traversant l’Atlantique en surfant sur les web radios, chez nos cousins québécois, que j’ai entendu les notes d’une formation bordelaise, Grandjacques et leur dernier album, Live au Presbytère. Dignes héritiers de Noir Désir, Ange et Gainsbourg, ce groupe renoue avec une tradition musicale que je croyais à jamais perdue : des textes très forts, un air de Bertrand Cantat et une musique navigant du rock français au progressif de Gens de la Lune.

Le paroles, qui occupent une place importante, auraient pu mener Grandjacques dans l’ornière de la chanson à texte au détriment de la musique, mais nos amis bordelais ont su trouver un subtil équilibre entre les instruments et les mots tout au long de cet album d’une heure.

Grandjacques - Live au Presbytère

Comme son nom l’indique, le CD a été enregistré en live mais considérez le comme le troisième album studio de Grandjacques. A part ‘Mutiques’ tiré de “X” sorti en 2012 (et encore il s’agit d’une nouvelle version), les titres de ce live sont des inédits. Un live sans public à la qualité sonore irréprochable.

Live au Presbytère ce sont dix morceaux flirtant avec le psychédélique (‘Narcisse’), le trip hop (‘La Morale’, ‘Conséquences’), avec une introduction à la Pink Floyd (‘Du Pain, des Jeux’), des expérimentations wilsonnienes (‘Manipulés’) et du rock à l’écriture épurée.

Pour une visite de courtoisie au presbytère, la conversation de Grandjacques risque de troubler la bonne de curée et faire ricaner les enfants de chœur : “Ça sent la pisse d’un autre temps”, ”A boire le calice jusqu’à vomir”, “Quand la gaule est libertine”, “Et je pisse sur les écrans de la prostitution”, j’en passe et des meilleurs. Des textes poétiques, révoltés, croustillants, émouvants qui constituent une grand part du plaisir de cet album, fourmillant de références, comme ce clin d'œil au regretté Bashung.

Ce genre d’album réconcilie la chanson à texte et le rock progressif, capable de parler aux fans de Dutronc, Gainsbourg mais également aux prog heads que vous êtes. Indispensable !

Facebook : https://www.facebook.com/grandjacquesmusic/

Video :


Rédigé par Jean-Christophe le 25/07/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties