Neoprog.eu
Menu

KaLIVEoscope
Transatlantic - KaLIVEoscope
Titre : KaLIVEoscope
Groupe : Transatlantic
Sortie : 2014
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Neal Morse [chanteur,guitariste,clavier], Mike Portnoy [batteur], Roine Stolt [guitariste], Pete Trewavas [bassiste]

    KaLIVEoscope

    Transatlantic - USA Angleterre - 2000

    Discographie :

    SMPT:e - 2000
    Bridge Across Forever - 2001
    Live In America - 2001
    Live In Europe - 2003
    The Whirlwind - 2009
    Whirld Tour 2010- Live in London - 2010
    More Is Never Enough - 2011
    Kaleidoscope - 2014
    KaLIVEoscope - 27 octobre 2014 - Inside Out Music

    Line Up :

    Roine Stolt : guitares, percussions, claviers
    Pete Trewavas : basse et chant
    Neal Morse : claviers, guitare acoustique et chant
    Mike Portnoy : batterie et chant

    En invité sur cette tournée : Ted Leonard : guitare et chant

    Transatlantic est un peu le groupe progressif de tous les excès, des titres monumentaux, des artistes à la renommée internationale et surtout des concerts marathons. La première fois que je les ai vu, j’en ai pris pour trois heures trente… Sur KaLIVEoscope, Mike prévient son auditoire, allez pisser, parce que ce sera le plus long concert de notre tournée. Faire cela à nos voisins de Tilburg qui ne conçoivent pas un concert sans quelques bières, c’est se montrer taquin voire cruel. Trois CDs, deux DVD, un BluRay, plus de trois heures de live, pas mal pas mal…
    Je les ai également vus lors de cette tournée à Karlsruhe, pas vraiment en forme, moi comme eux, je crois que Neal sortait d’une crève (Cologne), ce ne fut pas franchement magique. Il faut avouer également que Neal semble avoir perdu un peu de sa voix d’antan, son Songs Of November est là pour en témoigner si besoin était. Sur KaLIVEoscope, vous vous en rendrez compte dès le premier couplet de “Into The Blue”, les cordes sont fatiguées, dommage, cela ne swingue plus autant. Daniel Gildenlöw devait être de la fête mais pour des raisons de santé a du se faire remplacer au pied levé par Ted Leonard, pas mal, mais ce n’est pas la même chose toutefois, seconde déception…

    Après, Transat en live, ça reste Transat, de superbes musiciens, du gros son, une basse géniale, une batterie éblouissante, une guitare que j’aime chaque jour un peu plus et les claviers de Neal que seul Neal saura jamais composer et jouer ainsi. C’est énorme, pompier ou touchant, dantesque, parfois à la limite de la caricature prog, mais qu’est-ce que c’est bon de se vautrer dans ces titres magistraux et surtout de voir le super groupe réuni sur scène telle une hydre à cinq têtes jouer ces pièces épiques.

    Mike Portnoy anime le show, parle beaucoup, déconne, fait rire Neal avec ses blagues potaches et électrises le public au bon moment. Il semble prendre le rôle de de frontman habituellement dévolu à son mentor et protecteur, Neal Morse qui depuis quelque temps se met de plus en plus en retrait.

    Transatlantic

    Trois morceaux titanesques occupent la moitié des trois CD : “Into The Blue”, “The Whirlwind Medley” et “Kaleidoscope”. Le final se fera sur un dernier coup de bravoure, un medley de vingt quatre minutes “All Of The Above/Stranger In Your Soul”. Neal chantera “Beyond The Sun” que j’affectionne particulièrement, coincé entre deux énormes péplums du groupe. Sa voix presque brisée n’en est que plus touchante sur ces paroles.

    Outre les deux premiers CD très conformes à ce que l’on peut attendre d’un live de Transatlantic, la dernière partie avec ses reprises, son duo de guitare entre Neal et Roine et l’aparté Focus avec This Van Leer, offre une autre perception de ce que sont ces musiciens en live pour ceux qui ne les auraient jamais vus tourner avec Neal Morse ou Flying Colors, car il s’agit toujours un peu de la même famille.

    Un bon live donc, à part quelques faiblesses vocales, please Pete ne chante pas. Pour Neal, quelques mois de repos sans chanter et du miel, à nous composer, au calme un magnifique nouvel album, et tout repartira comme avant je l’espère.
    Il faut tout de même avoir le temps d’écouter un tel live d’une traite, je pensais me rabattre sur l’édition BluRay mais elle a été enregistrée à Cologne, quand Neal était malade, autant dire que vocalement, ça ne donne pas trop envie, je resterai donc sans doute sur l’édition CD, quoique… La totale c’est toujours tentant. Pas indispensable, mais pas inutile non plus d’autant que la prise de son est très bonne.

    Site : http://www.transatlanticweb.com/

    Facebook : https://www.facebook.com/TransatlanticMusic

    Vidéo officielle :



    Rédigé par Jean-Christophe le 28/10/2014
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Soutenez Neoprog

    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    Prochaines sorties