Neoprog.eu
Menu

The Book
Seven Steps To The Green Door - The Book
Titre : The Book
Groupe : Seven Steps To The Green Door
Sortie : 2012
Label : Progressive Promotion Records
Format : CD
Genre : Crossover prog
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Prologue (A Man And The Book) - instrumental
  • The Empty Room / The Realization
  • The Crying Child (1st Nail)
  • The Healing Wonder (2nd Nail)
  • The Dividing Water (3rd Nail)
  • The Last Supper (4th Nail)
  • The Eternal Abstinence (5th Nail)
  • The Deadly Crucifixion
  • The Green Door
  • Epilogue (A Bird And The Book)

Formation en 2006

Marek Arnold [clavier,saxophone], Lars Kohler [chanteur], Anne Trautmann [chanteur], Ulf Reinhardt [batteur]

The?Book est le troisième album du groupe Seven Steps To The Green Door sorti en 2011 chez Progressive Promotion Records. Il s’agit d’un concept album de rock progressif à la croisée du métal et d’autres genres, à la limite du rock opéra par moment.

Seven Steps To The Green Door ce sont Marek Arnold calviers et saxophone, Ulf Reinhardt batterie, Lars Köhler chant, Anne Trautmann chant, Martin Schnella guitares, Heiko Rehm basse et Thomas Schulz chœurs et claviers additionnels.

Le projet est mené par Marek également frontman du groupe métal allemand Toxic Smile.

Le saxophone de Mareck, le duo vocal de Lars et Anne ainsi que l’évidente technicité des musiciens nous plongent dans une histoire de plus de soixante minutes qui ne laisse pas indifférent loin de là. Même si le genre a été décliné sous toutes les formes possibles et inimaginables, le groupe arrive ici à apporter quelque chose de neuf, d'intéressant qui captive l’attention. Un zeste de growl, un piano maîtrisé, des claviers à l’ancienne, des soli étourdissants à la guitare, une partie rythmique technique et variée, de belles voix et trois titres qui flirtent avec les huit minutes, que demander de plus ?

L’album n’est pas exempt de défauts, il y a quelques couacs : The Empty Room démarre assez mal avec ses claviers d’un autre âge, trop brillants, mais sorti de cette faute de goût, la suite est irréprochable. Le début de The Deadly Crucifixion possède une rythmique un peu lourde, sans doute pour faire passer un message mais c’est à mon goût trop appuyé, tant qu’à faire une écriture franchement métal aurait été plus efficace même si le côté tango final est bien vu.

Le prologue possède une atmosphère proche de Phil Collins sur Face Value (In The Air Tonight) avec ses percussions, claviers et guitare et même le chant, étonnant de retrouver cette ambiance pendant quelques secondes, des années plus tard. C’est une belle mise en place pour un concept.

The Crying Child, un des titres les plus pêchus de l’album, est dans l’esprit de Ayreon avec deux voix qui se répondent, du growl et une rythmique métal

The Eternal Abstinence, une des pièces les plus longues de l’album est également l’une des plus lentes, introduction hispanique à la guitare et long solo de saxophone, un joli break au milieu de l’album. Sans doute le morceau que je préfère.

The?Book est un beau concept, bien construit de bout en bout, sans longueur, qui se déguste d’une traite.

Petit bonus pour les accros aux nouvelles technologies, Seven Steps To The Green Door a édité une application sur iPhone nommée The?Book qui nous livre une introduction à l’album et un labyrinthe (je n’ai pas encore tout découvert).

Et pour finir, un petit résumé du concept par Suze (merci à elle) :

Samuel est le héros de cette histoire.
Au cours d'un rêve, il perd son identité en tant que Samuel mais aussi en tant qu'être humain. Il se retrouve sans repaire, face à toutes ses incertitudes. Etape après étape, il se rend compte qu'il a perdu son identité propre parce qu'il a choisi (ou non) de suivre les autres, parce qu'il avait besoin de ce guide que peut être la religion. Il n'était pas responsable de ses actes car sa croyance et sa confiance en un seul Dieu lui permettait de tout faire. Il n'avait aucune responsabilité à prendre. Maintenant, il doit apprendre à vivre vraiment, à faire des choix et à les assumer. Cela ne se fera pas en une seule étape mais bien en sept étapes qui le mèneront peut-être à se connaître et enfin savoir qui il est vraiment, lui tout seul, en tant qu'homme. Les sept marches vont le mener à la porte qui va lui donner le feu vert pour sa renaissance en tant qu'identité.


Rédigé par Jean-Christophe le 27/03/2013
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 27/06/2019 - La Dispute - Festival Garorock - Marmande
  • 28/06/2019 - Out5ide - 7ème Art Bar - Dorlisheim
  • 28/06/2019 - The Morganatics - Black Star - Paris
  • 28/06/2019 - Jolly - Black Star - Paris
Prochaines sorties