Neoprog.eu
Menu

Road Salt II
Pain Of Salvation - Road Salt II
Titre : Road Salt II
Groupe : Pain Of Salvation
Sortie : 2011
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Road Salt Theme
  • Softly She Cries
  • Conditioned
  • Healing Now
  • To The Shoreline
  • Eleven
  • 1979
  • The Deeper Cut
  • Mortar Grind
  • Through The Distance
  • The Physics Of Gridlock
  • End Credits

Formation en 2007

Daniel Gildenlöw [chanteur,guitariste,bassiste,clavier,batteur,percussions], Ragnar Zolberg [chanteur,guitariste], Daniel Karlsson [clavier,batteur], Gustaf Hielm [bassiste], Léo Margarit [batteur,percussions]

De retour dans les années 70 avec ce deuxième opus, Road Salt Two.

Les fans de la première heure sont certainement perturbés par cet album assez éloigné du rock progressif.

Dans la lignée de Road Salt One, ce nouvel album continue sur la route tracée par son grand frère.
Un son très rock, parfois blues et de temps en temps une petite touche de prog.

Pain Of Salvation a pris un gros risque avec ces deux albums, un virage à 90°, même si Scarsick annonçait déjà un peu que le groupe allait sortir des sentiers battus.
Pour ma part, j'adère complètement au concept. Le groupe joue sur le son rugeux avec bonheur, la voix de Daniel colle à la perfection à ce rock sudiste.

On retrouve cependant quelques repère Pain of Salvation dans cette album avec 1979 qui au passage est un pur bonheur,
'Break Darling Break' la valse bancale, et bien entendu 'The Physics of Gridlock', la petite touche progressive pour rassurer.
C'est d'ailleurs, cette chanson qui fera couler beaucoup d'encre, avec la tentative désespérée de Daniel de se mettre à la langue de Molière, tout le monde en parle.
On ne peut pas échapper non plus à 'To The Shoreline' petit clin d'oeuil à Enio Moriconne.

Les titres sont très rock, donc courts, directs, efficaces. Le son est très 70's, mais peut-être un peu moins que sur le premier opus.

Un très bel album avec beaucoup d'émotion. Je lui préfère cependant Road Salt One, question de sensibilité sans doute.
Il faut essayer de considérer les deux albums comme un tout, à écouter l'un après l'autre, sans pause.

A acheter d'urgence !


Rédigé par Jean-Christophe le 30/09/2011
Commentaires
Aucun commentaire