Neoprog.eu
Menu

Traces
Nine Stones Close - Traces
Titre : Traces
Groupe : Nine Stones Close
Sortie : 2011
Label : Progjam
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Reality Check
  • Threads
  • Falling To Pieces
  • Traces
  • Thicker Than Water

Adrian Jones [guitariste], Marc Atkinson [chanteur] jusque 2013, Christiaan Bruin [batteur], Pieter van Hoorn [batteur], Peter Groen [bassiste] depuis 2015, Adrian O'Shauhnessy [chanteur] depuis 2015

Nine Stone Close est un groupe de rock mélancolique, avec un zeste progressif, assez influencé par Steven Wilson et d'autres.

Le groupe est formé de Adrian Jones, Brendan Eyre, Marc Atkinson et Neil Quarrell.

Traces est un album assez court composé de cinq titres, dont deux qui dépassent les dix minutes.

Ce qui le caractérise principalement est son atmosphère sombre et mélancolique, un rythme relativement lent, peu d'accélérations, des solo discrets et une voix envoutante.

Un album à écouter les soirs de blues, au calme, loin de la corde quand même, il vaut mieux rester prudent.

Débutant sur 'Reality Check', un instrumental de plus de quatre minutes. Introduction à la guitare avec un thème pourrait faire penser à du Steve Hackett. Peu à peu les autres instruments prennent place dans la partition, claviers, lead guitare, percussions pour revenir au thème initial à la fin.

'Threads' est un titre relativement lent porté par un chant mélancolique à souhait, une guitare chargée de réverb, très road movie, un court refrain à peine plus haut que le reste soutenu par les claviers. Le solo de guitare, pas très démonstratif, jouant à peine plus fort, pointe son nez au milieu du titre histoire de changer le tempo, mais à peine et on repart sur la route. On aura droit encore à un autre solo un peu plus loin, que demande le peuple, des solo non ?
C'est une construction hyper connue, jouée et rejouée, mais moi je suis fan et sur une distance de plus de dix minutes, c'est magnifique ! Voila je l'ai dit.

'Falling To Pieces' est presque un titre acoustique qui permet mieux d'apprécier la voix du chanteur, presque parce qu'il y a quand même pas mal de clavier en soutien discret et que la guitare électrique pointe son nez aussi plusieurs fois. Encore un morceau où on va sortir les mouchoirs. C'est lent, très lent, mélancolique, triste même et on aimerait bien que ça explose un peu plus. Il y a bien une tentative vers la quatrième minute, mais sans réel changement de tempo, la voix s’envole, mais pas assez, trop sage ou trop introverti, j'imagine que sur scène ça pourrait dépoter.

Toujours très lent, mélancolique, 'Traces' poursuit la route. Guitare acoustique, claviers et percussions discrètes, le petit duo guitare électrique claviers. Ça devient un peu trop convenu du coup, sympa mais on espère plus. Dommage.

'Thicker Than Water' est le grand format de l'album avec ses presque quinze minutes. Là on craint un peu un nouveau 'Traces'. Mais non, certes le titre est lent, mélancolique, mais il est plus riche et plus varié, musicalement, vocalement et tout ça rien que dans les quatre premières minutes. On enchaîne sur un passage fabuleux, un chant presque parlé, rythmique et très lent à la fois, où la guitare joue quelques notes, encore cette ambiance road movie qui revient et puis ce chant scandé 'what happen to us ?' qui lance un passage le plus musclé de l'album, tient ça me fait penser à mon groupe fétiche anasazi, les musicos se lâchent enfin, après une si longue tension accumulée.
L'album s'achève brillamment, excellent titre !

Alors deux magnifiques titre tirent l'album vers le haut, pas de doute. Si vous aimez les albums lents, très mélancoliques, pas trop techniques vous adorerez je le pense. Moi je trouve qu'il manque un zeste de dynamique par moment, mais je suis un agité du bocal.

Dans la foulée j'ai écouté leur dernier EP 'Falling To Pieces', qui laisse une très belle place à la voix du chanteur, et là, même si je ne l'ai pas encore chroniqué, je vous le dit, c'est un gros coup de cœur. La chronique ne devrait pas tarder.


Rédigé par Jean-Christophe le 08/12/2011
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties