Neoprog.eu
Menu

Fractured Divine
Futile - Fractured Divine
Titre : Fractured Divine
Groupe : Futile
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Seventyfour
  • The Lies We Prefer
  • Drop To The Lake
  • Ripples
  • Still Awake

Formation en 2006



Encore une fois, nous sortons Alter de sa boîte de Pandore (vous savez, celle qu’il ne faut jamais ouvrir, de peur d’être submergés de demandes hors ligne éditoriale). Aujourd’hui nous parlerons d’un voisin de la rédaction, le groupe allemand Futile, venu de Karlsruhe. Du rock alternatif germanique composé de cinq musiciens qui sortent début avril Fractured Divine, un court LP au packaging original. Le digipack livré dans une enveloppe scellée et numérotée contient le CD et un poster A4 en guise de livret. Le dessin à l’encre de Chine sur un lavis ocre représente une jeune fille allongée en chien de fusil sur un sol fracturé. Son corps, comme pétrifié est également fissuré et brisé. Trois autres dessins de même facture, que l’on doit à Maisen Angler, illustrent ce bel emballage. A l’heure de la crise du support physique, un tel habillage est une agréable récompense pour ceux qui achètent encore la musique.

Futile - Fractured Divine

Au delà du contenant, il y a la musique. Futile joue un rock alternatif dans la plus pure tradition du genre. Chant clair en anglais, un zeste de growl, deux guitares, une basse, une batterie et cinq morceaux pour une demi-heure de musique. Peu ou pas de section instrumentale, des introductions souvent minimalistes, une grande place à l’aspect rythmique, rien de bien vraiment progressif au final.

Et pourtant avec ‘Seventyfour’ qui débute l’album, nous allons retrouver nos marques. La distorsion sur secousses rythmiques cède la place à un chant solitaire que rejoignent progressivement les instruments. La machine s’emballe avec quelques touches de growl, le métal s’installe à la troisième minute puis retombe avec un break murmuré et étrangement cadencé à la guitare pour mieux rebondir plus loin. ‘Drop in The Lake’, post rock aérien, plus instrumental, est dans la lignée d’Anathema et saura toucher les âmes sensibles. ‘Ripples’ qui poursuit l’album, emprunte quelques idées à Tool sans faire dans le cover, et la dernière pièce, ‘Still Awake’, prend le temps de se construire puis se laisse aller à quelques digressions instrumentales et sonores pas désagréables du tout. Reste le second titre, ‘The Lies We Prefer’ qui manque de matière au regard des quatre autres.

Futile

Fractured Divine et ses paroles torturées reste un peu brut de décoffrage, ce qui en fait son charme mais également sa faiblesse. Je retiens deux titres plus aboutis : ‘Seventyfour’ et ‘Drop To The Lake’. Étant donné qu’ils n’habitent pas trop loin, je compte bien les écouter sur scène prochainement pour découvrir ce qu’ils ont dans les tripes et qui sait, vous livrer un live report.

Facebook : https://www.facebook.com/futilemusic

Vidéo :



Bandcamp :


Rédigé par Jean-Christophe le 22/03/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties