Neoprog.eu
Menu

Flowers
Alice and the Alphamen - Flowers
Titre : Flowers
Groupe : Alice and the Alphamen
Sortie : 2014
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Trip hop

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Child
  • I'm happy
  • Lilith and the Alpha Man
  • Hommage à toi Ô pie bavarde
  • Harry


Alice and The Alphamen vient de la pépinière grenobloise. Ce n’est pas du rock progressif ni même une musique apparentée, bien que, il y ait un peu de Floyd dans la boucle. Alors comment est-ce arrivé chez nous ? Bonne question. La musique est un petit monde. La chanteuse, Delphine Polet, est également la choriste d’anasazi depuis playing ordinary people, donc fatalement, de fil en aiguille, la musique d’Alice and The Alphamen est arrivée jusqu’à nos oreilles. Tant mieux d’ailleurs, car il aurait été dommage de louper ce premier EP intitulé Flowers.

Musicalement on parle de Trip Hop, de blues, de rock et un peu de Pink Floyd dans les grandes lignes. Delphine possède une voix chaude parfaitement accordée qui est le premier instrument de la formation. Derrière mais pas loin vient la guitare délicieuse de Stéphane Viard et la batterie de Richard Lledo. Tout ceci se conjugue pour vous offrir Flowers, un EP cinq titres assez éblouissant.

“Child” joue entre blues et Floyd pendant cinq minutes, orgue, guitare, batterie soft, chant bien entendu, mais quelle voix mes aïeux avec se petit solo de guitare qui se glisse au milieu. Quel pied ! “I’m Happy” possède un petit air de Quartz de Marillion avec son intro basse batterie. Le texte est corrosif, excellent, provocateur, collant à la musique, j’adore ! “Lilith and the Alpha Man” est un morceau assez étonnant avec sa basse continue, le truc inclassable sur lequel vous n'adhérerez pas forcément à la première écoute, alors revenez-y plusieurs fois, vous verrez, on accroche à la fin, et grave. “Hommage à toi Ô pie bavarde” est le seul titre en français. Joué inlassablement avec trois accords très graves aux claviers, le morceau réussi à tenir plus de trois minutes ainsi sans lasser. D’accord, il y a le chant, la guitare et la batterie qui apportent les variations indispensables et un excellent final instrumental, mais quand même, chapeau. “Harry” est tout à la voix de Delphine, très lent, orgue et claviers, en live ce genre d’exercice est sans filet, il faut oser, et fatalement c’est magnifique.

Conclusion ? Ils ont du talent ces petits, il y a du son là dedans, beaucoup d’émotion également, l’EP passe bien trop vite, du coup, j’ai été obligé de le réécouter encore et encore, d’ailleurs et rédigeant cette chronique, je l’écoute à nouveau. Il est sur Bandcamp, votre prix sera le leur, alors profitez de Flowers. I’m Happy !


Rédigé par Jean-Christophe le 14/04/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 06/12/2020 - Leprous - Munin.live - Internet
  • 12/12/2020 - Mystery - Stageit - Internet
  • 13/12/2020 - Mystery - Stageit - Internet
  • 19/12/2020 - Steve Hogarth - Internet - Internet
Prochaines sorties