Neoprog.eu
Menu

Live report du 12/09/2014 - Progressive Promotion Festival Jour 1
Deuxième année pour moi avec le Progressive Promotion Festival. L’affiche est très alléchante et pour un alsacien d’adoption, Russelsheim est presque la porte à côté, de plus, l’occasion de faire un big hug à Oliver ne se présente pas tous les matins. Me voila donc, après quelques embouteillages, devant le Das Rind, son bar, sa petite salle, ses étals de CD tentants, les artistes qui se mêlent au public et ce vendredi, trois concerts prometteurs.

oliver

Les italiens de Profusion, déjà vu en 2013 à Prog Sud et qui m’avaient alors fait belle impression. Ils préparent leur troisième album, alors fatalement on espère un peu… On ne sera pas déçu, toujours aussi dynamiques, mélangeant folk, valse, rock pop, prog, ces crossoveriens ritals possèdent de l’énergie à revendre et brûlent les planches. Un set Rewotower avec également trois titres du prochain album qui donne furieusement envie d’en savoir plus et pour finir un morceau de leur tout premier aujourd’hui introuvable. Rien à dire, Profusion est une valeur sure. J’en redemande.

profusion

Ceux que j’attendais vraiment, c’étaient Flaming Row qui avec la sortie de mirage m’avaient scotché par la qualité musicale de leur travail, Ayreon en aussi bien voire mieux… Certes j’ai un faible pour eux car Flaming Row c’est un peu aussi Seven Steps To The Green Door, Toxic Smile , Mareck Arnold, Martin Schnella… des groupes et des artistes déjà excellents, alors les voir en live. Caser Flaming Row sur la scène du Das Rind est un gageure, soyons honnête, on manque de place, d’où quelques problèmes techniques sans doute, mais qu’importe. L’énergie, la synergie sont là, la musique pulse, le public vibre entre métal hurlant, mélodies entraînantes et polyphonies sublimes, la magie l’emporte sur le reste et Flaming Row nous fait rêver du jour où ils auront une grande scène rien que pour eux. Magique !

flaming-row

Vanden Plas fait partie de mes lacunes live maintenant comblée. Le groupe était la tête d’affiche de la soirée, le seul vraiment connu internationalement en fait. Ce sont des pros, qui ont roulé leur bosse sur toutes les scènes, Andy possède une voix fabuleuse qui ne bouge pas du concert (il existe dans le métal progressif des contres exemples terribles). Seul hic, je n’ai rien éprouvé en les écoutant en concert, mais rien de rien, pas de frisson d’émotion, de jubilation, alors je l’avoue, à ma grande honte, j’ai décroché pour finir une conversation stimulante avec les membres de Nemo au sujet de la musique de Ayreon et du vin de pomme. C’est aussi ça un festival.

vanden-plas


Ce soir on s’attaque à quatre groupes, quatre premières pour moi, deux découvertes Martigan et Frequency Drift, deux premières en live Nemo et Mystery.

Rédigé par : Jean-Christophe

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°7 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties