Neoprog.eu
Menu

Lykaia
Soen - Lykaia
Titre : Lykaia
Groupe : Soen
Sortie : 2017
Label : UDR
Format : CD
Genre : Métal
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Sectarian
  • Orison
  • Lucidity
  • Opal
  • Jinn
  • Sister
  • Stray
  • Paragon
  • God's Acre

Formation en 2004


Trois années après Tellurian, les membres de Soen remettent le couvert avec Lykaia. Le buffet froid du Diceros bicornis couronné s’achève et c’est un Canis lupus lupus (loup) qui le remplace sur la pochette du nouvel album. Une créature dorée, en relief, sur fond gris bleu du plus bel effet, un artwork qui n’est pas sans rappeler Bronze de Crippled Black Phoenix, mais l’analogie s’arrête là. A l’intérieur du digipack, en guise de livret, une feuille carrée pliée en quatre qui reprend l’artwork et sur laquelle ne figure aucune parole, déception.
 
Soen
 
Après avoir longtemps flirté avec Tool, Soen semble se rapprocher aujourd’hui de Riverside et de Opeth, rien d’étonnant à cela quand on sait que leur batteur, Martin Lopez, a oeuvré quelques temps aux côtés de Mike Akerfeldt. Dans Lykaia, des influences orientales s’invitent (‘Jinn’) sans pour autant renier leur premier outil de travail (‘Orison’,’Opal’...). Mais c’est quand le tempo décroît que Soen trouve, à mes oreilles, toute sa grâce avec la voix de Joël Ekelöf comme dans ‘Lucidity’. Plus surprenantes sont les quelques envolées de guitares de Marcus Jidell dignes de Gilmour sur ‘Paragon’ ou de Opeth dans ‘Opal’. Ces cours soli sont hélas trop rares et dans l’ensemble, Lykaia, même s’il est bien écrit, manque de variété. Les quelques charges de forgeron manquent de puissance (‘Sister’) et s’essoufflent trop vite à mon goût. Soen semble peiner à trouver le bon équilibre entre métal et progressif.
 
Soen n’a pas encore totalement assis son identité musicale, butinant de Tool à Opeth en passant par Pain Of Salvation (‘Stray’), Riverside ou Katatonia. Il n’en reste pas moins que quelques titres sortent vraiment du lot. Le magnifique ‘Lucidity’ que je pourrais me passer en boucle, où la voix de Joël trouve sa beauté, portée par des choeurs sur la basse ronde et chaude de Stefan Stenberg. Ni métal, ni progressif, un peu blues, ce troisième titre est la merveille de l’album. Que dire du métal oriental ‘Jinn’ qui, loin des clichés du genre, est un petit bijou. Enfin il y a ‘Paragon’, encore une pièce lente et solennelle où le groupe dévoile toute sa finesse.  
 
C’est quand Soen s’éloigne du métal progressif que j’apprécie le plus leur musique, particulièrement sur leur dernier album. J’aurais adoré me plonger dans les paroles et découvrir plus à fond leur univers. Espérons que pour leur prochain album, le groupe aura affirmé son style et qu’il y aura des mots à lire dans le livret.
 
Facebook : https://www.facebook.com/SoenMusic
 
Vidéo :
 


Rédigé par Metalleux le 12/06/2017
Commentaires
Aucun commentaire
A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties