Neoprog.eu
Menu

Waste7and
Riverside - Waste7and
Titre : Waste7and
Groupe : Riverside
Sortie : 2018
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Day After
  • Acid Rain
  • Vale Of Tears
  • Guardian Angel
  • Lament
  • The Struggle For Survival
  • River Down Below
  • Wasteland
  • The Night Before

Mariusz Duda [chanteur,bassiste], Piotr Grudziński [guitariste] jusque 2016, Piotr Kozieradzki [batteur], Michał Łapaj [clavier]

Près du téléviseur s’empilent les saisons​ de The Walking Dead, les DVDs de The Day After et World War Z. Sur la table de nuit trônent The Road de Cormac McCarthy et Zone 1 de Colson Whitehead. Les zombies rôdent dans les rues désertées, les vivants se terrent derrière des fenêtres barricadées. Il faut survivre pour ne pas venir grossir les rangs des morts-vivants sur cette terre de désolation.

Riverside devait survivre à la brutale disparition de Piotr en 2016. Le quatuor polonais, amputé de son guitariste décédé à quarante ans, devait se reconstruire, tourner la page, retourner en studio et enregistrer Wasteland. Du pop corn dans le saladier, des films et des jeux vidéo de zombies sur l’écran, Mariusz s’imprègnait de fins du monde pour faire le deuil de Piotr et composer un nouvel album.

Riverside

Après toutes les annonces de presse autour de ce nouveau Riverside à trois, nous attendions tous un Riverside révolutionnaire, du moins radicalement différent de ses prédécesseurs, et nous découvrons un patchwork des différentes périodes du groupe, un concept sans grande unité musicale. Nous sommes pourtant bien loin du solaire Shrine Of A New Generation Slaves. La musique épurée quoique parfois metal, avec du chant acapella (‘The Day After’), le violon de Michal Jelonek, la voix de Mariusz qui descend d’une octave sur deux pièces (‘Gardian Angel’, ‘Wasteland’) et peu de titres réellement nerveux (‘Acid Rain part. I’), deux guitaristes invités (Maciej Meller et Mateusz Owczarek), un long instrumental (‘The Struggle For Survival’) et Mariusz qui joue de la guitare, tout contribue à créer un album atypique en territoires connus, un peu bancal, en recherche de repères.



Si ‘The Day After’ ouvre somptueusement l’album, si le refrain mélodique de ‘Vales Of Tears’ contraste magnifiquement avec les couplets rythmiques, si ‘River Down Below’ est une jolie ballade acoustique façon Bruce Springsteen, Riverside se prend les pieds dans son instrumental de neuf minutes trente qui ne trouve pas vraiment sa place dans Wasteland. Les titres, pris séparément, possèdent de belles qualités, beaucoup d’émotion, mais réunis, ils peinent à raconter leur histoire.

C’est un album charnière dans la carrière de Riverside. Perdre un membre n’est jamais chose aisée, surtout s’il n’est pas remplacé. La guitare de Piotr nous manque, elle faisait corps avec la basse de Mariusz qui se retrouve orphelin et perdu. Les textes le disent à leur manière, et la musique l’exprime mieux encore. Laissons encore du temps à Riverside pour se reconstruire, ils nous surprendront sûrement s’ils se relèvent de cette épreuve.


Rédigé par Jean-Christophe le 03/09/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
Prochains concerts
Prochaines sorties