In The Passing Light Of Day
Pain Of Salvation - In The Passing Light Of Day
Titre : In The Passing Light Of Day
Groupe : Pain Of Salvation
Sortie : 2017
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • On a Tuesday
  • Tongue of God
  • Meaningless
  • Silent Gold
  • Full Throttle Tribe
  • Reasons
  • Angels of Broken Things
  • The Taming of a Beast
  • If This Is the End
  • The Passing Light of Day

Formation en 2007

Daniel Gildenlöw [chanteur,guitariste,bassiste,clavier,batteur,percussions], Ragnar Zolberg [chanteur,guitariste], Daniel Karlsson [clavier,batteur], Gustaf Hielm [bassiste], Léo Margarit [batteur,percussions]

Avec Daniel Guildenlöw (et son groupe), la boussole du talent ne sait jamais sur quel sol musical situer l’orientation de chaque opus ; la discographie de Pain of Salvation est comme une mine (sans concession !) où l’on découvre différentes gemmes rares, brutes ou raffinées, toujours brillantes et parfois surprenantes, pour notre plus grand plaisir.
The Passing Light of Day signe le retour au métal prog estampillé PoS à travers la propre histoire de Daniel qui frôla la mort début 2014 suite à une terrible maladie. A travers une catharsis musicale magnifiquement structurée, tout le souvenir traumatique refoulé va donner libre cours à toutes les interrogations sur le sens de la vie et de la mort, les certitudes, l’espoir, les doutes. Et les compositions sont à la hauteur de tous ces sentiments en clair obscur, entre puissance et passages émotionnels sublimés par le chant de Daniel Gildenlöw et les interventions de Ragnar Zolberg au chant haut perché.

‘On a Tuesday’ en est la parfaite illustration et nous immerge d’emblée dans cet univers fait de sentiments contradictoires et dont le refrain devient le fil rouge du concept.
‘Tongue of God’ assombrit le propos tout en insufflant une rythmique quasi clinique (si je peux me permettre !).
Avec ‘Meaningless’, le premier single de l’album, nous sommes plus sur un titre couplet / refrain mais subtilement servi par la dualité des chants de Daniel Gildenlöw et de Ragnar Zolberg dans les aigus.



Retour au calme avec ‘Silent Gold’, avant un ‘Full Throttle Tribe’ tendu de bout en bout, en décalage et cassures permanentes instrumentalement, avec une ligne de batterie incroyable.

A ce sujet, la batterie est constamment remarquable sur cet album, mixée en avant, et l’image qui me vient à l’esprit est que cet instrument est l'électrocardiogramme du personnage central du concept.

‘Reasons’ vient accentuer la dramaturgie du titre précédent, un titre « marteau piqueur » obsessionnel, tendu et stressant.
‘Angel of Broken Things’ propose une première partie qui monte en puissance toujours avec une assise rythmique particulière et se termine par un solo de guitare qui, loin d’être libérateur, se révèle oppressant de bout en bout, magnifique !
‘The Taming of a Beast’ poursuit dans une atmosphère « faussement » apaisée et pesante laissant libre cours aux variations du chant de Daniel Gildenlöw.
‘If this is the end’ offre une opposition de style entre passage calme où on entend même un accordéon, et poussées de fièvres musicales.
Du haut de ces 15 minutes ‘The Passing Light of Day’ dresse l’inventaire musical de ce concept album certes de manière convaincante et apaisée mais qui, en filigrane,  sublime son côté sombre, voire neurasthénique.

Avec cet inspiré et créatif  “The Passing Light of Day”, Daniel Gildenlöw (et son groupe) nous prend encore merveilleusement à contre-pied en nous proposant un concept album métal prog passionnant et étourdissant en clair obscur, à la charge émotionnelle indéniable.

Au final, cet opus poignant réussit la gageure de s’appréhender titre par titre ou dans sa globalité tant la richesse des compositions et leur interprétation vous prend aux tripes. Son approche « cinématographique musicale » nous laisse entrevoir un rendu scénique qui va en renverser plus d’un !

Facebook : https://www.facebook.com/Painofsalvation
Rédigé par Yesiam le 22/12/2016

Commentaires
Aucun commentaire
Sound Storm - Vertigo
23/01/2017   Sound Storm - Vertigo
Steve Hughes - Once We Were - Part Two
20/01/2017   Steve Hughes - Once We Were - Part Two
This Winter Machine - The Man Who Never Was
18/01/2017   This Winter Machine - The Man Who Never Was
T - Epistrophobia
16/01/2017   T - Epistrophobia
Marillion - Out of the Box
13/01/2017   Marillion - Out of the Box
Bent Knee - Say So
11/01/2017   Bent Knee - Say So
Chickn - Chickn
10/01/2017   Chickn - Chickn
Arcade Messiah - III
09/01/2017   Arcade Messiah - III
Karfagen - Spektra
06/01/2017   Karfagen - Spektra
Gowy - Atoms
04/01/2017   Gowy - Atoms
Collapse - The sleep in me
02/01/2017   Collapse - The sleep in me
Pain Of Salvation - In The Passing Light Of Day
22/12/2016   Pain Of Salvation - In The Passing Light Of Day
Franck Carducci - Tearing The Tour Apart DVD
21/12/2016   Franck Carducci - Tearing The Tour Apart DVD
Kate Bush - Before The Dawn
20/12/2016   Kate Bush - Before The Dawn
Der Elefant - Der Elefant
19/12/2016   Der Elefant - Der Elefant
Pocket Size Sthlm - Vemood
16/12/2016   Pocket Size Sthlm - Vemood
Sirk - enter the sirk - us
13/12/2016   Sirk - enter the sirk - us
Marc Atkinson - Home Grown
12/12/2016   Marc Atkinson - Home Grown
Dusk Embrace - ReAwakening
09/12/2016   Dusk Embrace - ReAwakening
Nick Johnston - Remarkably Human
08/12/2016   Nick Johnston - Remarkably Human