Neoprog.eu
Menu

Icebound
Not A Good Sign - Icebound
Titre : Icebound
Groupe : Not A Good Sign
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Fusion
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Second Thought
  • Frozen Words
  • Hidden Smile
  • As If
  • Down Below
  • Truth
  • Not Yet
  • Trapped In
  • Uomo Neve

Formation en 2012

Paolo "Ske" Botta [clavier], Alessio Calandriello [chanteur], Alessandro Cassani [bassiste], Martino Malacrida [batteur,trompette], Francesco Zago [guitariste] jusque 2016, Gian Marco Trevisan [guitariste] depuis 2017

Invités :
Fabio «Ciro» Ceriani : percussions et effets sonores (titres 2, 3, 5 et 6)
David Jackson (VDGG) : saxophone et flûte (titre 8)
Eloisa Manera : violon (titres 1, 2, 3, 4, 5 et 8)
Margherita Botta : toy glockenspiel et chant (titres 1 et 2)
Marcello Marinone : timpano (titre 7)

Après l’excellent From a Distance, Not a Good Sign nous revient avec Icebound, et force est de constater que le vent du renouvellement souffle en tempête après le départ de Francesco Zago, membre cofondateur du groupe avec Paolo « Ske » Botta, et la dernière apparition d’ Alessio Calandriello au chant, remplacé par Gian Marco Trevisan dans le futur. Toujours épaulé par la production sans faille de Marcello Marinone, Paolo « Ske » Botta, qui signe l’ensemble des compositions (à l’exception de ‘Truth’), nous immerge dans un bac à glace musical crimsonnien sans concession où les instants mélodiques se méritent, imbriquées dans un contexte musical sombre, complexe, inventif, aux mille rebonds ; ajoutons à ce tournant musical l’ingénieuse et talentueuse intégration d’artistes invités dont l’apport est indéniable et en parfaite cohérence avec l’album.
Alors, quel parfum ces glaces nous réservent-elles ?
‘Second Thought’ en introduction est un électrochoc anxiogène immédiatement tempéré par un ‘Frozen Words’ en partie plus atmosphérique, le titre le plus progressif de l’album, complexe certes mais captivant par ses incessants changements de direction :



L’instrumental ‘Hidden Smile’ débute par un magnifique passage empreint de sérénité (ils sont rares ces moments dans l’album) avant de livrer un contenu plus contrasté, guitare et batterie prenant le relais des claviers pour apporter de la puissance ; puissance que le violon vient « congeler » pour délivrer un retour au calme en fin de titre.
‘Down below’, introduit par un court ‘As If’ évanescent, fait la part belle au chant en contrepoint, loin des chœurs harmonisés, d’Alessio Calandriello et de Gian Marco Trevisan ; un morceau à l’épine dorsale punchy multi directionnelle ponctuée d’un court mais « respirant » solo de guitare final.



Composé par Gian Marco Trevisan, ‘Truth’ offre trois minutes de prog à l’écriture classique avant que ne s’instaure l’opulence sonore d’un rétro-prog résolument …moderne !
‘Not Yet’, ‘Trapped In’ et ‘Uomo Neve’ s’appréhendent comme une suite musicale et s’affiche comme une véritable carte d’identité du nouvel ADN de Not A Good Sign ; un concentré intelligent du reste de l’album pour crier haut et fort cette nouvelle identité.

Vous l’avez compris, cet opus navigue dans des eaux sombres, peuplées d’icebergs musicaux polymorphiques qui, au final, ont emprisonné toutes les influences veillottes du rétro-prog pour ne laisser entrevoir que l’âme avant-gardiste de ce groupe ; ce parti pris en dérangera certains, je peux le comprendre, mais qu’il est bon de sortir de sa zone de confort et de se faire malmener par ce maelstrom glacé qu’est "Icebound" !


Rédigé par François le 13/07/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
Prochaines sorties