Neoprog.eu
Menu

Afterthoughts
Nosound - Afterthoughts
Titre : Afterthoughts
Groupe : Nosound
Sortie : 2013
Label : Kscope
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres


    Ma première expérience avec Nosound ne fut pas heureuse. Ce sont des choses qui arrivent. L’album Sol29 me laissa de marbre, voir un tantinet agacé, trop introspectif, trop lent. Je sais que chez les fans du groupe c’est justement ce côté mélancolique lent et un peu expérimental qui plaît, mais voila, pas chez moi.

    J’ai eu depuis l’occasion de les écouter en live (hélas juste en streaming), et j’ai été surpris de me laisser séduire par leurs dernières compositions. L’arrivée de Chris Maitland dans la formation y est assurément pour quelque chose. En effet derrière les atmosphères mélancoliques de Nosound, Chris place de belles accélérations à la batterie qui dynamisent de temps en temps la musique, juste ce qu’il faut au bon moment. Les puristes pourront dire que cela dénature l’esprit de Nosound, sans doute, mais cela rend surtout leur musique plus accessible au commun des mortels comme moi.

    La magie de cette album tient à cette atmosphère mélancolique créée par les claviers et le chant mais qui de temps en temps décolle grâce aux percussions. Des titres cohérents, assez lents, chantés en anglais avec beaucoup d’effets sur la voix (échos), sur une musique relativement simple, sans construction alambiquée, ni débauche instrumentale. Du prog atmosphérique mélancolique avec violoncelle à l'appui de la formation habituelle. La guitare assez discrète joue de temps en temps des notes longues avec beaucoup d’effets.

    On se laisse porter par cet album méditatif, pas de poussée d'adrénaline, plus soft que Gazpacho ou Anathema, mais c’est très beau.

    Mon titre préféré de l’album, c’est Paralysed, une longue pièce de plus de sept minutes avec un magnifique passage chanté en italien, tellement plus émouvant que l’anglais, que l’on se demande pourquoi Giancarlo n’enregistre pas tout en italien.

    Nosound c’est un genre à part entière. Avec Afterthoughts le groupe élargit un peu sans doute son auditoire sans pourtant totalement renier ses origines. L’album s’écoute d’une traite, sans lassitude malgré le manque évident de rythme. Le chant de Giancarlo remue quelque chose au fond de votre âme et la musique l'accompagne superbement. Si vous n’êtes pas trop addict à l’adrénaline, découvrez cet album, vous devriez succomber comme moi à son charme. Du coup je vais revenir sur leurs précédents albums, histoire d’être certain de ne pas être passé à côté de quelque chose à l’époque.


    Rédigé par Alter le 18/04/2013
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Prochains concerts
    Prochaines sorties