Neoprog.eu
Menu

Map Of Broken Dreams
Great Leap Skyward - Map Of Broken Dreams
Titre : Map Of Broken Dreams
Groupe : Great Leap Skyward
Sortie : 2018
Label : Metalapolis
Format : CD
Genre : Métal
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Great Leap Skyward
  • I am the Black Matriarch
  • Singularity
  • Kindred
  • Junkyard Planet
  • Nuclear Winter
  • Sepulcral y Sin Nombre
  • Black Sea of Trees


Si vous appréciez Devin Townsend lorsqu’il tempère sa folie, vous aimerez également parcourir cette carte des rêves brisés. L’album de Great Leap Skyword, un quatuor de Melbourne, propose un metal progressif cinématique où emphase, growl et douceur cohabitent avec bonheur.

Great Leap Skyward

C’est une mégapole en ruine, sous un ciel d’apocalypse, qui illustre la pochette de Map of Broken Dreams. Un ange aux ailes de feu survole, sous un ciel tourmenté d’où jaillit des éclairs, des squelettes de gratte-ciel, des amas de décombres, des enseignes lumineuses aujourd’hui dérisoires, des murs tagués de messages que personne ne lira plus, une sculpture brisée, un autopont délabré.

Huit titres racontent pendant un peu moins d’une heure l’histoire d’un monde prospère qui bascule dans l’hiver nucléaire. Un concept album porté par un metal cinématique aux constructions progressives peuplé de guitares mélodiques et secoué de double pédale frénétique où claviers et violoncelle s’invitent parfois.



Le chant comme les mélodies possèdent l’emphase d’un Devin régulièrement torturé de growl pour rappeler qu’il s’agit de metal. Si la forme ne révolutionne pas le genre, la réalisation frise la perfection et on se laisse porter dès la première écoute par ce récit apocalyptique. Outre ce metal prog cinématique de facture relativement classique, le quatuor australien expérimente par petites touches, du violoncelle (‘Sepulcral y Sia Nombre’, ‘Black Sea of Trees’), des marimbas (‘Great leap Skyward’), du growl clair, des rythmiques électro (‘Singularity’) et même du flamenco (‘Sepulcral y Sia Nombre’).

Map of Broken Dreams brille par sa cohérence, ses touches très personnelles et une belle production, tout en nous rappelant Epicloud ou Transcendence.


Rédigé par Jean-Christophe le 03/08/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
  • 18/10/2018 - Wolve - La Dame de Canton - Paris
  • 19/10/2018 - TNNE - L'Entr'Pot - Audun Le Tiche
  • 21/10/2018 - Anima Mundi - Le brin de Zinc - Barberaz
  • 21/10/2018 - anasazi - Le brin de Zinc - Barberaz
Prochaines sorties