Neoprog.eu
Menu

Sinuous Mind
Asymmetric Road - Sinuous Mind
Titre : Sinuous Mind
Groupe : Asymmetric Road
Sortie : 2014
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Road to Panic
  • Our End
  • Cold Bitterness
  • Three Months
  • What Is Your World?
  • In Your Dreams
  • Winter's Dream
  • Endless Race
  • Pandore Prelude
  • Anna
  • One for the Road

Formation en 2007

Patrik Zumstein [], Matthias Nussbaumer [], Andrea Ricci [], Leandro Oliveira [], Vincent Porcherot [clavier], Sébastien Perrad [batteur]

Aujourd’hui nous nous déplaçons à la frontière franco/suisse pour découvrir Asymmetric Road, un groupe de métal progressif né en 2009. La formation, influencée par Dream Theater, Symphony X ou encore Evergrey, sort quatre premiers morceaux en 2010 et un album, Sinuous Minds, en 2014. C’est ce dernier que je vais vous présenter maintenant.

Un métal progressif à six dont deux guitares, où les claviers rappellent parfois le Marillion des années 80. Le chant de Matthias est guttural sauf sur ‘Winter’s Dream’, une balade à la William Sheller. Sinuous Minds fait dans le rentre dedans technique ponctué de longs instrumentaux de belle facture. Les mélodies empruntent à bien des cultures, orientales, sud américaines et même à la musique classique.

Asymmetric Road

Le chant m’indispose quelque peu sur les huit titres musclés alors qu’il passe très bien sur la ballade au piano. Mais la musique compense largement par sa vivacité virtuose. Il s’agit d’un métal progressif toujours dynamique rempli de claviers brillants, d’une basse trépidante et d’une batterie de haut vol. Étrangement, les deux guitares se placent rarement au premier plan. Elles s’imposent sur quelques pièces comme ‘Pandore Prelude’, ‘Anna’ ou ‘Road To Panic’, restant le plus souvent un des autres éléments rythmiques de l’ensemble. Le seul instrumental de Sinuous Minds s’intitule ‘Pandore Prelude’ et comme son nom l’indique, il débute l’album dix titres où la plus longue pièce, ‘Our End’, culmine à huit minutes quinze secondes. Dream Theater et sa débauche technique n’est jamais loin, particulièrement sur la section instrumentale ébouriffante de ‘Anna’, un pur régal pour les amateurs du genre.

Un album à textes qui parle de qui se cache dans la boîte crânienne, de ces influx nerveux qui parcourent les synapses et forment des pensées. Des paroles en anglais présentées dans un livret de belle facture, illustré de photographies qui évoquent l’autre et ses secrets, la solitude, l’amour, l’angoisse, la mort imminente… Rien de bien joyeux en fait.

Asymmetric Road travaille sur un nouvel album, alors en attendant, si vous aimez les textes et le métal progressif technique, ne vous privez pas.

Facebook : https://www.facebook.com/asymmetricroad

Vidéo :


Rédigé par Jean-Christophe le 12/08/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 18/08/2019 - Sky Architect - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - The Kentish Spires - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Pixie Ninja - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 18/08/2019 - Rikard Sjöblom - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
Prochaines sorties