Neoprog.eu
Menu

TG25: Live at Doornroosje
The Gathering - TG25: Live at Doornroosje
Titre : TG25: Live at Doornroosje
Groupe : The Gathering
Sortie : 2015
Label : Psychonaut Records
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Saturnine - live
  • Strange Machines - live
  • Meltdown - live
  • Nighttime Birds - live
  • The Mirror Waters - live
  • King For a Day - live
  • Even the Spirits Are Afraid - live
  • Broken Glass - live
  • Heroes For Ghosts - live
  • Afterwords - live
  • Amity - live
  • On Most Surfaces (Inuit) - live
  • Paper Waves - live
  • Leaves - live
  • In Motion I - live
  • Travel - live
  • Waking Hour - live
  • I Can See Four Miles - live

Formation en 1989
Dissolution en 2014


J’ai découvert The Gathering en 1995 avec l’album Mandylion dont le magazine Rockstyle avait fait son album du mois. Depuis lors les néerlandais comptent parmi les artistes que j’ai le plus écoutés et vus en concert.

En 2014, The Gathering fêtait ses vingt-cinq ans d’existence et pour l’occasion sortait une compilation, Diving to the unknown, au contenu discutable aussi bien pour le fan que pour le novice, et donnait surtout deux concerts en novembre avec la quasi intégralité des membres ayant participé à l’aventure. Seuls manquaient le chanteur et la chanteuse du second album Almost a dance, sans aucun doute le moins aimé du groupe. Ces concerts ont eu lieu dans une salle relativement petite pour une ambiance plus intime. Ils ont donc sorti un double CD. Il était possible de penser qu’un tel événement aurait mérité une sortie vidéo. Mais cela demandait une organisation qui aurait pu nuire à la proximité voulue avec le public. Le choix a donc été fait de ne sortir qu’un enregistrement audio. Cependant le concert a été filmé par plusieurs fans, et il est possible de trouver des images du concert sur le net accompagnées du son du CD. Le groupe en a d’ailleurs relayé quelques-unes sur son compte Facebook.

Donc qui retrouvons nous ici ? Tout d’abord les trois inamovibles membres originels, les frères René Rutten (guitare) et Hans Rutten (batterie) ainsi que le claviériste Frank Boeije. Les deux autres membres de la dernière formation, la bassiste Marjolein Kooijman et la chanteuse norvégienne Silje Wegerland sont bien évidemment aussi là. Au niveau des musiciens, on retrouve aussi l’ancien second guitariste Jelmer Wiersma qui avait quitté le groupe en 1998, et l’ancien bassiste Hugo Prinsen Geerligs parti en 2003. Ceux ci participent aux morceaux sur lesquels ils ont joué. Le trompettiste Noel Hofman est aussi présent. Celui-ci a participé à certains enregistrements récents en tant qu’invité. Celui-ci joue bien évidemment sur les titres ayant de la trompette à l’origine mais aussi sur d’autres.

Au rayon chant, nous retrouvons celle sans qui le groupe n’aurait sans doute jamais atteint une telle notoriété, je veux bien sûr parler d’Anneke Van Giersbergen à la voix magique et à la présence scénique exceptionnelle. Sont aussi présents les deux chanteurs du premier opus Always, Bart Smits et Marike Groot. A noter que le premier avait disparu du milieu musical, avant de réapparaître sur le dernier opus du groupe, Afterwords, sur le morceau titre dans un registre normal et non plus growl. Marike Groot a quant à elle poursuivi sa carrière dans diverses formations. Elle possède une voix puissante mais un peu particulière avec un étonnant vibrato.

L’album démarre par un ‘Saturnine’ chanté à quatre voix, comme quelques autres titres. C’est d’ailleurs l’un des principaux intérêts de ce live. Des prestations vocales originales toujours interprétées par le chanteur ou la chanteuse d’origine, souvent accompagnés par un ou une autre vocaliste, voire plus. Parfois ce sont simplement les chanteurs d’origine qui officient. En effet au niveau musical, le groupe, comme il l’a toujours fait, reste relativement fidèle aux versions d’origine avec parfois quelques ajouts, comme la trompette sur ‘Leaves’, ou la version transcendée d’anthologie de ‘I can see four miles’ en clôture de show.

the_gathering

Je trouve la set list excellente avec les meilleurs titres des deux principales périodes. Tous les albums où Anneke a chanté sont représentés par au moins un titre. Pour Silje, l’album de transition The west pole où elle n’était pas la seule chanteuse est absent. Bien évidemment les deux titres d’Always avec le growl de Bart Smits ne sont pas vraiment à mon goût. Musicalement ils ne sont pourtant pas si éloignés de titres présents sur Mandylion.

The Gathering s’étant mis en sommeil pour un temps indéterminé, et ne sachant pas s’il y aura une suite, ce double CD est indispensable pour les fans, car au delà d’un événement unique, il s’avère aussi d’excellente qualité. Pour les novices désirant découvrir le groupe je le recommanderais plus que la compilation Diving into the unknown.

Facebook: https://www.facebook.com/thegatheringofficial


Rédigé par Illegaume le 05/09/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 24/11/2017 - Intervals - Connexion Café - Toulouse
  • 25/11/2017 - Intervals - I.Boat - Bordeaux
  • 25/11/2017 - Wolve - Trabendo - Paris
  • 25/11/2017 - Vuur - Le Moulin - Marseille
Prochaines sorties