Neoprog.eu
Menu

Symphonic Theater Of Dreams
Symphonic Theater Of Dreams - Symphonic Theater Of Dreams
Titre : Symphonic Theater Of Dreams
Groupe : Symphonic Theater Of Dreams
Sortie : 2013
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Overture - When Dreams Come True (MichaÅ‚ Mierzejewski) - instrumental
  • Hell's Kitchen - instrumental
  • Sacrificed Sons - instrumental
  • Beneath The Surface - instrumental
  • The Ministry Of Lost Souls - instrumental
  • Losing Time / Grand Finale - instrumental

Formation en 2009


Voici un projet, qui a commencé il y a quelques années sur youtube. Michal Mierzejewski se lançait en 2010 dans une adaptation symphonique de Sacrified Sons du Dream Theater avec des moyens très limités, sans orchestre. Ce cover, ou plus exactement ré interprétation du magnifique titre métal progressif, rencontra un très vif succès, à tel point que, poussé par ses fans, Michal envisagea sérieusement de composer un tribute plus conséquent au groupe.

Mais il fallait, pour s’embarquer dans cette aventure, des moyens professionnels véritables, un orchestre, des musiciens, et l’assentiment de Dream Theater eux-mêmes. Le groupe ne tarda pas à bénir le projet et la folle aventure commença. Un tribute classique à Dream Theater, pas une transpositions à bas prix pour violon et flûte, une véritable réécriture de plusieurs titres mémorables du groupe pour orchestre symphonique.

Je l’écris souvent, du mélange rock métal classique naît bien trop souvent des moutons noirs, des canards boiteux, bref des œuvres pas vraiment jouissives. Là la démarche est tout autre, on ne reprends pas les notes de DT, on reprend l’esprit, les thèmes, on n’arrange pas, on compose réellement. Évidemment, pas question de comparer ce tribute à la finesse des compositions de Gustav Malher ou de Rackmaninov, il ne faut pas non plus exagérer. Mais ici, contrairement a Three Fates de Keith Emmerson, pour ne citer que lui, il y a un réel effort de musique.

Alors quand on aime la musique de Dream Theater, la musique classique, on ne peut que tendre l’oreille (oreille complaisante certes) à cette musique qui plus est, est très bien enregistrée. Certains diront musique de film à deux balles, je n’irai pas leur lancer la pierre, il est vrai que le groupe métalleux reste un ensemble à quatre instruments plus une voix, et lorsque que l’on doit donner quelque chose à jouer aux quelques quarante cinq musiciens de l’ensemble, cela peu sembler un tantinet short, il ne faut pas se mentir non plus. Mais quand même, qu’elle réussite ! Une chose me chagrine pourtant, pourquoi ne pas avoir incorporé dans cet orchestre très complet un piano ou une harpe ? Ce n’est pas comme si dans Dream Theater il n’y avait pas un brillant clavier... Il y a bien un guitariste classique dans la formation.

Que dire des morceaux ? L’ouverture est très réussie, une composition qui intègre en finesse quelque petits thème du groupe, histoire de nous amener peu à peu à leur musique. C’est bien vu. Je suis totalement fan de Sacrified Sons et The Ministry of Lost Souls mais il y va certainement aussi de ma sensibilité à la musique originale je pense.

Pour ne rien gâcher, la pochette est belle, le livret réussi avec des photos de l’orchestre, une présentation du projet par Michal, la liste des musiciens et instruments, bref outre de magnifique compositions, un son très pur, on tient en main un très bel objet.

Pas de doute, il s’agit d’un plaisir sans doute réservé au fans de Dream Theater, mais je ne me fais pas trop de souci, ils sont nombreux et sauront je le pense saluer ce magnifique travail en commandant l’album. Pour ma part, je me suis fait un grand plaisir.


Rédigé par Jean-Christophe le 14/03/2013
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties