Neoprog.eu
Menu

Departures
Midnight Masses - Departures
Titre : Departures
Groupe : Midnight Masses
Sortie : 2014
Label : Superball Music
Format : CD
Genre : Psychédélique

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 2008


    Midnight Masses sort son premier album Departures après plus de six années d'existence. Ce fut d’abord un projet solo initié par Autry Fulbright et Jason Reece avec un premier Ep “Rapture, Ready, I Gazed at the Body” en 2009 et puis un grand silence jusqu’en 2013, où le projet d’un album reprend forme dans l’esprit de Autry.

    Midnight Masses est formé de Autry Fulbright II, Hugo Vargas-Zesati, Jason Reece et de Jordan Marecek.

    Ont également participé à cet album :
    Eric Rodgers (guitare, basse, claviers, percussion), Peter Hale (batterie), Ian Longwell (batterie, claviers, production), Ben Cissner (claviers, guitare), Jaleel Bunton (guitare, chant), Isaiah “Ikey”, Owens (claviers, synthés), Haley Dekle (chant), Becca Schack (chœurs), Michael Falotico (basse), Keith Kelly (chœurs), Sarah Lucas (chœurs), Mauro Refosco (percussion) et Jamie Miller (guitare, claviers, basse, batterie, production).

    Le thème de Departures est celui de la perte, celle du père de Autry en 2008 et de son ami Gerrad Smith en 2009. des musiques composées autour du monde, alors que Autry dispersait les cendres de son père sur tous les continents. Présenté ainsi, vous comprendrez bien vite que l’album n’est pas dansant. Les styles musicaux se mélangent, de la fin des sixties à nos jours, du psyché à de l’électro en passant par le krautrock, la soul, le gospel et la new wave. Le résultat est planant, troublant, parfois aussi rasoir il faut l’avouer.

    Avec les onze titres que comporte Departures, nous allons donc voyager dans le temps, l’espace et les genres de manière assez paisible. Vous noterez tout d’abord la batterie très en avant sur tout l’album, le chant retravaillé avec réverb, écho et autres effets, une basse assez présente puis en arrière-plan la guitare.

    Des The Doors sur “Golden Ages” on passe à du matériel nettement plus moderne sur “Am I A Nomad” qui sonne comme une reprise, un peu à la Phoenix Rising. “All Goes Black” revient dans le temps, assez soul, séduisant. “Broken Mirror” revient vers de l’expérimental, psychédélique avec son chant épelé, plus dans les effets sonores que dans la musique, tissant une atmosphère étonnante. Ambiance “Streets of San Francisco” sur “Departure” avec un basse sublime et un titre qui glisse du rock au psyché, tout en douceur, une des pièces les plus abouties de l’album qui explore nettement plus le mélange des genres. Clin d'œil à The Dark Side Of The Moon sur “Clap Your Hands” avant d’entamer un bon vieux rock de derrière les fagots. “Everywhere Is NowHere” manque affreusement de substance, un peu les errements de Rovo et System 7, un instrumental où l’on s’ennuie dès les premières secondes. “If I Knew” renoue avec les rythmiques lentes des danses indiennes, titre empreint de spiritualité et qui dans la dernière minute s’agite pas mal pour le niveau d'énervement moyen de l’album. La transition avec “Hollywood Death Forever” n’est pas très raccord. Le titre sonne terriblement (affreusement) Indochine (le groupe français). “Be Still” et sa batterie fait encore un peu dans les années 80 et la new wave, désolé pas ma tasse de thé.
    Un gospel en guise de conclusion à l’album, une messe au père de Autry Fulbright, ainsi s’achève Departures.

    Ce disque accompagnerait bien un road-movie, peut-être a-t-il été pensé ainsi, voyage initiatique à travers le monde. Souvent planant, chargé de références, jamais agressif, il nous porte doucement sans trop nous chahuter et c’est ce que je lui reproche. Il y a cependant beaucoup de finesse dans l’écriture et quelques morceaux séduisent. Un univers se tisse à son écoute, il faut réussir à rester accroché jusqu’au bout, ce qui m’a demandé, malgré sa courte durée, un petit effort d’écoute. Intéressant mais loin d’être indispensable.



    Rédigé par Jean-Christophe le 16/07/2014
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Discographie
    Soutenez Neoprog

    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    • 25/02/2020 - OSM - Rock N Eat - Lyon
    • 27/02/2020 - SAGA - Substage - karlsruhe
    • 28/02/2020 - OSM - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
    • 29/02/2020 - SAGA - Z7 - Pratteln
    Prochaines sorties