Neoprog.eu
Menu

The Prelude Implicit
Kansas - The Prelude Implicit
Titre : The Prelude Implicit
Groupe : Kansas
Sortie : 2016
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • With This Heart
  • Visibility Zero
  • The Unsung Heroes
  • Rhythm in the Spirit
  • Refugee
  • The Voyage of Eight Eighteen
  • Camouflage
  • Summer
  • Crowded Isolation
  • Section 60

Formation en 1974

Phil Ehart [batteur], Billy Greer [chanteur,bassiste], David Manion [clavier], Ronnie Platt [chanteur], Zak Rizvi [guitariste], Richard Williams [guitariste]

Encore une preuve que la musique conserve !!!
Le plus célèbre des groupes de rock progressif des Etats-Unis revient sur le devant de la scène pour un nouvel album 'The Prelude Implicit'.

Vous êtes jeunes, ou vous avez été dans le coma pendant 40 ans, pas de soucis, on va commencer par planter le décor. Comme vous le savez, le rock, ça se passait beaucoup au Royaume-Uni... force est de constater que les groupes les plus populaires viennent de cette merveilleuse île. Et c'est de même pour le rock progressif, les plus grands étant tout de même nés de ce côté-ci de la Manche. Ce n'est pas une règle, mais on peut noter quelques exceptions bien sûr. On peut citer Magma ou Ange, deux groupes français qui ont prouvé au monde entier que, en plus du vin, nous pouvions faire du rock. De l'autre côté de l'Atlantique, s'il y avait un seul nom à donner, ce serait celui de Kansas, originaire de l'état du même nom et qui a vu le jour dans les années soixante dix. Aujourd'hui, Kansas, c'est quinze albums en quarante-cinq ans, huit disques d'or et trois sextuples albums de platine (Leftoverture, Point of know return et Best of Kansas). Vous connaissez forcément Kansas, vous avez entendu leurs tubes interplanétaires que sont 'Dust in the wind' et 'Carry on wayward son'... Bref, à l’instar de Pink Floyd, Rush ou encore Genesis, Kansas est un monument du prog.
On aurait pu croire que l'histoire s'était arrêtée. En effet Kansas a sorti tous ses albums de manière régulière de 1974 à 2000, date à laquelle est sorti 'Somewhere to Elsewhere'.

Kansas - The prelude implicit

The prelude Implicit comprend dix titres, pour une durée totale de cinquante-trois minutes. L'album pourrait être coupé en deux parties. Une première plutôt calme, pour ne pas dire ennuyeuse, qui laisse toute sa place au chant, au violon et au piano avec des rythmes ternaires comme dans 'With This Heart' en ouverture ou encore 'The Unsung Heroes' en guise de slow (dommage que les boums ne soit plus trop d’actualités aujourd'hui). 'Refugee' s'inspire du succès passé 'Dust in the wind' : guitare sèche, violon, chant, avec une pointe de mystère dans l'harmonie.
L'album se dévoile dans la seconde partie qui est un peu plus musclée et aussi beaucoup plus progressive, comme en témoigne 'The voyage of Eight Eighteen' morceau le plus long de l'album (8'19) grâce à son passage instrumental où les musiciens enchaînent les différents riffs, cadences, solos de clavier, de guitare et de violon sur des mesures asymétriques. On notera aussi 'Camouflage' avec sa rythmique Kashmirienne, et 'Crowded Isolation' et son riff hard-rock soutenu par le duo basse-batterie.

Bien que le groupe entame certains riffs et rythmiques connotés assez hard-rock, il reste dans un rock presque soft, et m'a donné un léger sentiment de frustration. En effet, il y a quelque chose que je n'arrive pas à définir (peut-être dans le choix des sons, sûrement aussi dans le mixage et le mastering) qui me donne l'impression que le groupe n'arrive pas à montrer son potentiel maximum. Par exemple, 'Visibility zero' est introduit par une rythmique assez pêchue, tel un riff emprunté à Rage against the machine, et bien qu'il soit parfaitement réalisé, il manque ce côté un peu groovy, un peu arraché auquel on pourrait s'attendre. Il y a dans les compositions, qui sont pourtant bien fichues, un manque de relief exagéré par toute la réalisation.

Somewhere to Elsewhere, un peu mou, m'avait laissé sur ma faim. Je retrouve un peu le même sentiment avec 'The Prelude Implicit' même s'il est pour moi plus abouti. Donc au réveil de votre coma, je vous invite à écouter cet album à une condition : écoutez aussi le reste de la discographie de Kansas avant de vous faire une idée...

Facebook : https://www.facebook.com/KansasBand/

Vidéo :


Rédigé par Guillaume le 10/10/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 24/10/2019 - Mystery - Z7 - Pratteln
  • 26/10/2019 - Klone - La Laiterie - Strasbourg
  • 26/10/2019 - Mystery - Prog En bauce - Villemeux sur Eure/France
  • 26/10/2019 - Albion - Prog En bauce - Villemeux sur Eure/France
Prochaines sorties