Neoprog.eu
Menu

Dark Side Of The Mule
Gov't Mule - Dark Side Of The Mule
Titre : Dark Side Of The Mule
Groupe : Gov't Mule
Sortie : 2014
Label : Mascot Label Group
Format : CD
Genre : Blues rock
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Brighter Days
  • Bad Little Doggie
  • Brand New Angel
  • Gameface
  • Trane / Eternity's Breath / St. Stephen
  • Monkey Hill
  • Child of the Earth
  • Kind of Bird
  • One of These Days
  • Fearless
  • Pigs On the Wing, Pt. 2
  • Shine On You Crazy Diamond
  • Have a Cigar
  • Speak To Me
  • Breathe (In the Air)
  • On the Run
  • Time
  • The Great Gig In the Sky
  • Money
  • Comfortably Numb
  • Shine On You Crazy Diamond
  • Wish You Were Here
  • Million Miles From Yesterday
  • Blind Man In the Dark

Formation en 1994


Dark Side of The Mule

Gov’t Mule - Etats Unis - 1994

Genre : Blues-rock

Formation :

Warren Haynes : guitares et chant
Matt Abts : batterie, percussion et chant
Danny Louis : claviers, guitares, chœurs
Jorgen Carlsson : basse

Ray Jolloway : saxophone
Leslie Bloone : programmation
Machan Taylor, Sophia Ramos et Durga McBroom-Hudson : chœurs

Discographie :

Gov't Mule -1995
Live at Roseland Ballroom - 1996
Dose - 1998
Live... With a Little Help from Our Friends - 1999
Life Before Insanity - 2000
The Deep End volume 1 - 2001
The Deep End volume 2 - 2002
The Deepest End - Live In Concert - 2003
Déjà Voodoo - 2004
Deep Ellum Mule (Ep) - 2004
Mo' Voodoo (Ep) - 2005
High & Mighty - 2006
Muleorleans (Ep) - 2006
The Best of the Capricorn Years & Rarieties - 2006
Mule on Easy Street (Ep) - 2006
Mighty High - 2007
Mix Picks vol. 1 (Ep) - 2007
The Holy Haunted House - 2008
By a Thread - 2009
Mulennium - 2010
Shout ! - 2013

Gov’t Mule a pris pour habitude, à Halloween, de jouer un concert où ils sortent de leur répertoire de prédilection, à savoir le bon vieux blues-rock où ils excellent, pour s’essayer à autre chose. Cette fois-là, dans l’Orpheum Theater de Boston en 2008, ils allaient s’attaquer à Pink Floyd, s’adjoignant un saxophoniste en la personne de Ron Holloway et trois choristes. Un concert enregistré et filmé, dont nous vous parlons maintenant.

Dark Side Of The Mule, ce sont trois CDs et un DVD pour un prix fort raisonnable ce qui a un peu motivé l’achat pour être tout à fait honnête. Le premier disque est blues-rock, titres de Warren Haynes et deux reprises “Eternity’s breath” et “St. Stephen Jam”. Le second et le troisième, c’est du Floyd, un savant mélange de Animals, Dark Side of The Moon, Wish You Where Here, The Wall et d’autres, et pour finir deux titres de Warren en rappel. Un programme chargé, un long concert, quelques heures de musique devant vous.

Je ne suis pas bluesman, plus par manque de culture que par affinité. Le paradoxe, c’est que dans Dark Side Of The Mule, ce sera le premier CD qui me séduira le plus, et de loin. Ici, la guitare de Warren donne toute sa mesure, même chose pour la basse de Jorgen. Du blues-rock vraiment excellent, comme sur “Gameface” à la rythmique loin d’être basique, presque progressive au final. J’ai envie d’être dans la foule à les écouter jouer, il y a du son, du jeu, j’adore !

Gov’t Mule

Viennent ensuite les covers Pink Floyd, et là, je suis resté sur ma faim. Ce n’est ni bon, ni mauvais. Gov’t Mule prend quelques libertés, parfois heureuses, parfois douteuses par rapport aux versions originales. Danny Louis s’en sort très bien aux claviers, il faut le reconnaître, le chant colle à l’esprit, la guitare, un peu moins. Il manque l’âme planante psyché des Britaniques sur ce live, le ton n’y est pas totalement, l’auditeur ne se retrouve pas complètement immergé dans la musique. L’envie de revenir aux versions studio démange furieusement au bout de quelques titres. Difficile de se faire passer pour Waters, Gilmour, Wright, Mason ou Barrett même pour deux heures, quand on est ricain et que l’on joue du blues-rock. Ceci dit, je n’étais pas dans la foule, la sensation est toujours différente après-coup, à froid.

Le DVD reprend, en 2.0 ou Surround 5.1, l’intégralité du concert, filmé dans la fumée avec des éclairages, il faut l’avouer, relativement peu flatteurs pour l’image. Malgré la grande mobilité de la louma, l’image est parfois désastreuse, cadrage, luminosité, couleur, flou, tout y passe. Bon prenons -e pour ce qu’il est, un DVD bonus après tout.

Du blues-rock, du Floyd, du live, trois CD, un DVD, tout ça pour un prix très raisonnable quand je l’ai acheté, Dark Side Of The Mule n’est pas un must-have mais méritait l’investissement, rien que pour découvrir ce quatuor talentueux et leurs compositions, si comme moi, vous ne les aviez pas entendu auparavant. Ce ne sera pas ma référence de cover Pink Floyd soyons clair, de tout manière je ne suis pas cover-man par habitude, mais ce live se laisse écouter agréablement.

Site : http://mule.net/

Facebook : https://www.facebook.com/govtmule

Vidéo officielle :


Rédigé par Jean-Christophe le 17/12/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties